• Le merveilleux cerveau émotionnel des personnes hypersensibles 

    Il est parfois difficile de s’adapter à ce monde trop bruyant, à ce monde empli d’égoïsmes et d’autres doubles intentions.

    Les sens des personnes hypersensibles sont une faiblesse, mais aussi une chance. Elles peuvent percevoir ce que les autres ne perçoivent pas, et le faire si intensément que le monde leur présente alors un éventail de réalités qui échappent aux autres.

    A quoi l’hypersensibilité est-elle due ? 

    Est-ce génétique ?

    Pourquoi les personnes hypersensibles souffrent-elles plus que les autres ?

    Pourquoi pour elles, l’amour est-il si intense, mais aussi si douloureux ?

    Pourquoi apprécient-elles tant la solitude, pourquoi ressentent-elles une si profonde incompréhension depuis leur plus jeune âge ?

    En 2014, des chercheurs de l’Université de Stony Brook (New-York) ont mené à bien un étude intéressante, au cours de laquelle ils ont essayé d’expliquer les particularités que présente le cerveau d’une personne hypersensible, ainsi que les différences qui existent entre les personnes hypersensibles et celles qui ne le sont pas, ou du moins, celles qui n’ont pas cette ouverture émotionnelle si caractéristique de l’hypersensibilité.

    Les résultats de cette étude, composée de six enquêtes, sont très intéressants, et ont été publiés dans la revue Brain and Behavior. Lisez la suite de cet article pour les découvrir ! Nous sommes certains que vous allez être surpris.

    Le cerveau émotionnel des personnes hypersensibles

    On estime que presque 20% des personnes présentent les caractéristiques basiques de l’hypersensibilité. Souvent, ces personnes-là passent la majeure de partie de leur vie sans savoir qu’elles appartiennent à ce petit groupe de privilégiés.

    D’une certaine façon, elles ont toujours vécu en portant des «lunettes invisibles» qui leur faisaient voir le monde différemment, avec un coeur plus ouvert, mais aussi plus vulnérable.

     

    L’étude menée à bien par les chercheurs de l’Université de Stony Brook a révélé que les personnes hypersensibles disposent d’un cerveau émotionnel doté d’une grande empathie. Ils sont pleinement orientés vers la «sociabilité» et l’union avec leurs semblables.

    En d’autres termes, ces chercheurs ont prouvé que les processus cérébraux des personnes hypersensibles se traduisent par une surexcitation dans les zones neuronales relatives aux émotions et à l’interaction.

    Elles sont capables de déchiffrer et de deviner les sentiments des personnes qu’elles ont en face d’elles. Mais, dans le même temps, elles ont à gérer un problème très simple…

    Les autres ne font pas preuve de la même empathie. Il y a donc un déséquilibre évident entre la sensibilité des personnes hypersensibles, et celles des personnes qui ne le sont pas. «Elles se considèrent comme étant différentes».

    Pour arriver à toutes ces conclusions, les chercheurs ont réalisé une batterie de tests basés sur les résonances magnétiques, ou encore sur l’étude des processus cérébraux que présentent des personnes diagnostiquées comme hypersensibles, en comparaison avec ceux des personnes qui ne le sont pas.

    On a donc exposé ces personnes à différents stimuli, afin d’observer l’activité biochimique qui s’opère dans les différentes structures cérébrales.

    Les résultats ont été très concluants, et plus particulièrement à deux niveaux : 

    Les neurones miroirs

    Vous avez forcément déjà entendu parlé des neurones miroirs. Ils remplissent une fonction sociale, étant surtout présents chez les humains et chez les primates.

    Situés dans le cortex frontal inférieur du cerveau et très proches de la zone du langage, les neurones miroirs sont plus particulièrement liés à l’empathie et à notre capacité à capter, traiter, et interpréter les émotions des autres.

    Chez les personnes hypersensibles, leur activité est continue et très marquante depuis l’enfance.

    L’insula

    L’insula est une petite structure cérébrale logée très profondément dans notre cerveau. Située dans le cortex insulaire, elle est liée au système limbique, une structure basique dans nos émotions qui nous apporte cette vision plus subjective et plus intime de la réalité.

    De fait, les chercheurs de Stony Brook surnomment l’insula «le siège de la conscience», puisqu’elle réunit la majeure partie de nos pensées, intuitions, sentiments et autres perceptions de tout ce que l’on peut vivre.

    Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que cette structure «magique» est plus active chez les personnes hypersensibles que chez les personnes qui ne le sont pas.

    Cette étude montre également qu’en plus d’être réceptives aux stimuli visuels liés aux visages humains et aux émotions, les gens hypersensibles présentent aussi un seuil plus bas en réaction à de nombreux stimuli physiques, tels que les lumières intenses ou les sons forts.

    Cela active chez elles les structures cérébrales relatives à la douleur…ce qui est très curieux.

    Les personnes hypersensibles ont une façon de ressentir et de comprendre le monde qui passe par un système neurosensoriel plus pointu, plus fin. Ce n’est pas ce qu’elles ont, mais c’est ce qu’elles sont. 

    Au cours de leur vie, elles doivent apprendre à composer avec leurs fortes émotions ainsi qu’avec ce don merveilleux, car la souffrance, ce n’est pas un passage obligé, mais une option qu’il ne vaut pas la peine de retenir. 

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ce que l on vous a pas dit sur le fluor

    nous tenons a vous transmettre les liens du créateur des vidéos concernant le fluor et le lait,il fait des vidéos explicatives tous plus intéressante les une que les autre ,sur des sujets variés sa chaîne youtube s appel mouton lucide:https://www.youtube.com/ channel/ UC2kIberIFY054MWlDWNebxA

     


    votre commentaire
  •  

    NOUS VIVONS DANS UN MOUVEMENT D’ACCÉLÉRATION VIBRATOIRE

    Ci-joint : extrait vidéo (3 minutes) avec Serge-Reiver Nazare.

    Documentaire complet de 1h 06 minutes, intitulé « Augmenter sa vibration », produit par Tistrya.https://www.youtube.com/ watch?v=6gn4oe3pXhY

     


    votre commentaire
  •  

    LA FLEUR DE VIE : UN MODÈLE ÉNERGÉTIQUE

    Elle a été découverte dans l'un des plus vieux sites archéologiques connus. Le plus surprenant est que le symbole semble avoir été brûlé en 3D par un instrument laser dans la structure atomique de la roche.

    Ci-joint: extrait vidéo (4 minutes)

    Tiré du documentaire "Thrive" d'une durée de 2h 12 minutes: https://www.youtube.com/ watch?v=QIU0BUyZ0-A&list=PL IU0fyVhoZLcXSmNYFSGS-Hkhpt MReMVz 

    LIEN vers les 5 Pages Facebook: Le Nouveau Monde https://www.facebook.com/ Le-Nouveau-Monde-4506031351 33880/

    LIEN vers la chaîne YouTube: Le Nouveau Mondehttps://www.youtube.com/ channel/ UCbOPDmjdMRkTEZmCXuH1uyg

     


    votre commentaire
  • Cholestérol : vous avez le droit de tout savoir

    Chers amis,


    C'est inacceptable :

    Les personnes qui prennent des médicaments contre le cholestérol subissent une forme de torture psychologique.

    D'un côté, sous l’influence de l’industrie pharmaceutique, les autorités, et de nombreux médecins et cardiologues les incitent fortement à prendre des médicaments contre le cholestérol :

    « N'arrêtez pas le traitement ; vous pourriez mourir à tout instant d'un infarctus !

    De l'autre, des experts, des chercheurs de plus en plus nombreux qui publient articles, études, livres qui démontrent l’exact inverse :

     « Les médicaments contre le cholestérol ne servent à rien ; ils sont dangereux pour votre santé ! » Qui croire, à qui se fier, et surtout, que faire ?

    Il n'y a pas à hésiter une seconde :

    Signez la grande pétition qui circule pour exiger des autorités de santé de réunir en urgence des experts vraiment indépendants pour revoir les recommandations officielles sur le cholestérol. 

    C'est le seul moyen d'agir en citoyen de manière efficace et, surtout, de prendre la meilleure décision pour votre santé.

    Ne le faites pas seulement pour vous !

    Faites le pour votre entourage, les personnes que vous aimez, qui vous aiment, et qui méritent de bénéficier des meilleurs traitements. Votre action évitera des souffrances inutiles peut-être même sauvera-t-elle des vies.

    Cette pétition est le seul moyen aujourd'hui d'obtenir enfin un discours clair et véridique sur les médicaments anti-cholestérol, pour que chacune sache ce qu'il doit faire.

    A l'heure où je vous écris, cette pétition enflamme Internet et les réseaux sociaux. En 48 heures, elle a réuni près de 200 000 signatures.

    C'est un début fracassant.

    Mais c'est encore très peu par rapport aux 6 millions de personnes en France qui prennent des médicaments contre le cholestérol !!

    Vous connaissez forcément dans votre entourage des personnes sous médicament anti-cholestérol : transférez leur la vidéo de cette pétition, demandez leur de signer et de faire signer leurs amis. Voici le lien : http://www.ipsn.eu/petition/petition-danger-statines-cholesterol/message.php.

    Seule une prise de position claire des autorités de santé, sur la base d'avis d'experts indépendants, peut aider les patients qui ont un risque de maladie cardiovasculaires. 

    Même si vous ne signez pas la pétition à la fin de la vidéo (ce qui serait vraiment dommage mais c'est votre droit), diffusez la. Vous n'aurez pas perdu votre temps. Cette vidéo a été réalisée par Michel de Lorgeril, cardiologue au CNRS, le plus grand spécialiste français de cholestérol. Cette vidéo est claire, pédagogique. Elle doit absolument être vue par toutes les personnes qui prennent des médicaments contre le cholestérol.

    Plus nous serons nombreux à signer, plus nous aurons de chances d'être entendus par les autorités.

    Vous avez le droit de savoir. Faites respecter vos droits.

    Nous avons collectivement le droit de savoir les effets réels d'un médicament donné à six millions de personnes en France et qui coûte plus d'un milliard d'euros à la collectivité.

    Ensemble, nous pouvons faire bouger des montagnes.

    Je compte sur vous, et vous dis un grand merci d'avance,

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique